Par tél : 09 64 24 88 01 ou 07 69 34 98 06  /   ecole.dolomieu@gmail.com  /  95 rue des Forges 38110 Dolomieu

Sortie raquette

Trois équipes, une balle

 

Le kin-ball est le sport que je vais vous présenter. Nous avons testé ce jeu à l’école.

C’est un sport collectif créé au Québec et développé par la compagnie Omnikin en 1987. Cette compagnie regroupait alors des éducateurs physiques d’universités. Le mot Omnikin vient du latin Omni qui signifie tout, toujours et du mot kin qui veut dire le mouvement. Le Kin-ball se joue avec une grande balle de 1m22 avec trois équipes de 4 joueurs.

En 1985, le premier cours destiné aux enfants utilisant cette grande balle est mis sur pied. Après plusieurs années, le jeu s’appellera le kin-ball. C’est en août 1987 que les règles de ce sport ont été fixées. La fédération internationale de kin-ball recense 3,8 millions de pratiquants essentiellement situés au Canada, aux États-Unis, au Japon, en Belgique, en France, en Suisse, au Danemark, en Espagne, en Allemagne et en Malaisie.

Le kin-ball est arrivé en France en 2001. En 2015 on compte environ 400 licenciés.

 

Le but du jeu :

Le but du jeu est d’envoyer la balle à une autre équipe en disant Omnikin avec la couleur de l’équipe demandée. Les matches durent trois parties de 15 minutes. Sur le terrain, il y a trois équipes de quatre joueurs. Il y a des limites à ne pas dépasser pour rattraper la balle et pour l’envoyer.

 

 

 

 

 

Le kin-ball se pratique en salle sur un terrain carré de 20 mètres par 20 mètres. Le lancer doit se faire dans les cinq secondes après que les 4 joueurs aient eu un contact avec le ballon. Seul un joueur pousse ou frappe la balle. L’équipe nommée doit rattraper le ballon pour éviter qu’il ne touche le sol. Si elle n’y parvient pas, un point est accordé aux deux autres équipes.

Rémy Begue

Vidéo de présentation

https://www.youtube.com/watch?v=MtPsI4Yc2og